# 33 – Sarah Daninthe, championne du monde d’escrime – « Faire quelque chose d’extraordinaire » – 2/2

Sarah Daninthe est – je cite wikipédia – une escrimeuse française, née en Guadeloupe, pratiquant l’épée. Après avoir été médaillée de bronze aux JO de 2004, elle a remporté deux fois le titre de championne du monde avec l’équipe de France d’épée féminine en 2005 et 2008.

J’ai déjà publié la semaine dernière un premier épisode où j’invitais Sarah. Mais avec Sarah on a passé un tellement bon moment qu’on n’a pas trop vu le temps passer et j’ai donc décidé de garder tout ce contenu extraordinaire et de vous le livrer notre conversation en 2 épisodes au lieu d’un seul. Du coup pour ceux d’entre vous qui n’ont pas écouté la première partie, je vous invite à le faire pour être sûr de ne rien perdre de l’histoire extraordinaire de Sarah.

Dans la 1ère partie justement, je voulais parler sport, performance et objectifs de vie : comment les déterminer, comment suivre le plan qu’on s’est fixé. Donc on a parlé avec Sarah de sa carrière d’escrimeuse, de son but de vie ultime « faire quelque chose d’extraordinaire », mais aussi de comment suivre le plan fixé malgré les accidents que la vie peut mettre sur notre chemin.

Dans cette 2e partie de notre conversation, on a abordé des sujets encore plus intimes, notamment un sujet sur lequel vous me faites souvent des demandes, celui de la répartition entre vie professionnelle et personnelle. Trouver un équilibre pro / perso est déjà difficile quand on a un job prenant, mais dans le cadre d’une personnalité comme celle de Sarah dont la vie toute entière est tournée depuis l’âge de 15 ans vers un objectif aussi ambitieux qu’avoir une médaille olympique, remplir le challenge de l’équilibre pro / perso devient presque un prodige. Le fin mot de l’histoire est une réalisation certes douloureuse mais qui a le mérite d’être honnête et un peu cathartique : tout avoir en même temps est impossible, face à de tels objectifs de vie, il faut faire des choix, accepter des compromis, en tout cas durant le temps nécessaire pour atteindre son but.

On a aussi parlé des combats de Sarah – pour la cause homosexuelle en particulier – ou pour l’association Premier de Cordée qui propose des initiations sportives à des enfants hospitalisés, et que Sarah soutient activement. On a aussi évoqué son coming-out, la difficile conversation qu’il a fallu avoir avec sa famille, sa retraite du monde du sport de haut niveau et sa reconversion dans le digital, ce qui fait maintenant sens pour elle, et des livres qui l’ont le plus marquée.

 

1. Me contacter : posez vos questions pour de futurs épisodes

2. Trouver Sarah sur le web

2 réflexions sur “# 33 – Sarah Daninthe, championne du monde d’escrime – « Faire quelque chose d’extraordinaire » – 2/2

  1. Laure CESARIO

    Bonjour,

    Je viens de finir ce podcast. Comme d’habitude je suis bluffée, épatée devant la détermination de ces personnes. Serait ce là un dénominateur commun entre un sportif de haut niveau, un PDG d’un grand groupe ou encore un jeune entrepreneur?

    En fait, je notais que les personnes interrogées dans le gratin expriment clairement la passion en leur activité. Et ceci aidant peut être cela, ces personnes ont en commun le fait de dormir peu. Ont elles moins besoin de dormir? Est ce la passion qui les habite qui leur permet de ne pas souffrir du manque de sommeil?

    Bref, je m’interrogeais sur cela, moi, qui en ces temps de bonnes résolutions hésite à mettre sur ma liste : »me lever tous les matins 1 h plus tot pour prendre du temps pour moi ». La discipline pour réussir à se lever me semble tellement difficile… a moins que cela révèle un manque de motivation.
    A méditer donc…

    Merci encore pour tout le travail que vous faites. Merci pour la qualité des intervenants et des interviews.

    Laure

    1. Pauline Laigneau

      Bonjour Laure !
      C’est une bonne question et je la pose justement à mes invités car il paraît évident qu’il est difficile de tout concilier : vie professionnelle intense, vie de famille épanouie, amis, sorties, sport, vacances, sommeil… le sommeil est en effet souvent une variable d’ajustement de mes invités. Mais pas tous. Nombreux sont aussi ceux qui disent que 8h de sommeil leur est indispensable (c’est d’ailleurs mon cas !) sinon ils débloquent ! Je pense que nous ne sommes pas tous égaux face à cette question, certains dorment 5 heures et sont en forme. C’est rare malgré tout. Mon conseil serait de vous écouter un peu et si 8h de sommeil vou sont nécessaire, de faire d’autres choix dans ce que vous devez réduire !
      Pauline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.