Le Podcast Les Leçons du Gratin

Comment construire une culture d’entreprise solide quand on est à distance ? | #Leçon 81

Aujourd’hui, Elodie a une question sur un sujet passionnant à savoir la culture d’entreprise.

Alors d’abord, si vous voulez rencontrer Elodie, n’hésitez pas à aller découvrir son site internet : Sensy.me, une entreprise qui fait du coaching à distance.

Elodie me pose la question suivante :

« Dans le cadre du développement rapide de ma société, on a prévu d’embaucher plus de 30 personnes dans les deux ans à venir. J’aimerais savoir comment construire une culture d’entreprise et une stratégie RH solide et viable sur le long terme, surtout par les temps qui courent ? »

Vous pouvez imaginer qu’on a parlé de télétravail, de culture d’entreprise et de comment réussir à motiver les troupes, à créer un sentiment d’appartenance et une culture quand on est à distance. Faut-il opter pour du 100% télétravail, est-ce qu’au contraire il faut essayer de créer une culture d’entreprise au sein d’un lieu physique ?

C’est une question très difficile mais j’ai essayé d’y répondre ou en tout cas de donner mon avis à Elodie dans cette leçon.

Notes et références

1. La News du Gratin

La News du Gratin est une mini newsletter pour vous nourrir en plus du podcast. C’est une newsletter très courte, à lire en 5mn top chrono de ce qui m’a marqué dans les dernières semaines : livres à lire, réflexions, applis à télécharger, citations, films ou documentaires à voir etc. Pour la recevoir, il n’y a qu’à s’abonner à la newsletter sur le blog du Gratin !

2. Des conseils concrets sur ma chaîne YouTube

Envie de lancer votre propre podcast ? De bénéficier de conseils sur quel matériel utiliser ? Ma nouvelle chaîne YouTube est faite pour vous !

3. Contactez-moi ! 

Si le podcast vous plaît, le meilleur moyen de me le dire, ou de me faire vos feed-backs (et ce qui m’aide le plus à le faire connaître) c’est simplement de laisser un avis 5 étoiles ou un commentaire sur l’application iTunes. Ca m’aide vraiment, alors n’hésitez pas

Pour me poser des questions ou suivre mes tribulations c’est par ici :

(2 commentaires)

  1. Bonjour Pauline,

    Je suis un fidèle auditeur et si tout se passes comme prévu je me prévoie une formation growth plateforme de marque au mois de mai.

    Comme il n’y a pas (encore) de post instagram pour cette leçon.

    Déjà 100% d’accord à choisir son mode de fonctionnement en fonction de son souhait de projet et culture entreprise en tant que fondateur.

    Pour la suite un peu moins. Pour donner mon biais cognitif, mon métier c’est CTO / Directeur Technique.

    Je suis d’accord que choisir du remote par ce que c’est hype, c’est encore plus une bétise que de regrouper des gens dans les locaux car ca fait quelques siècles que l’on fait comme cela 😉

    Après je moins d’accord sur des hypothèses fortes que tu as faites :

    « à distance on ne peut pas faire de travail d’équipe » La distance de culture entre équipe ou profil différent est souvent bien plus important que la distance physique. Comme dans toute relation humaine, c’est le temps passé ensemble à faire du lien et à vivre des aventures qui comptent. Par forcément le temps passé dans le même bâtiment.
    Le développement et l’exploitation informatique, sont contrairement aux idées reçues, une activités très collectives ou les individus (avoir des personnes des différentes composantes du DISC) et les compétences doivent être complémentaires (impossible d’être expert dans tous les sous domaines techniques). Dans ces cadres là, si il y a des gens de natures différentes, il faut du temps pour créer les automatisme. A distance ou dans le même bâtiment.
    Par exemple cela passe par des « room » audios ouvertes en permanence ou les gens causent travails et d’autres choses.

    « le sport est un exemple » le sport classique oui, il faut être physiquement ensemble pour s’envoyer des balles ou se faire des passes. Dans le e-sport c’est pas le cas, les grandes séances d’entrainements se font à distance pour qu’ils acquièrent les automatismes d’équipes. Sans parler des parties plus amateurs comme les guildes de MMORPG.

    « attentions aux équipes techs qui veulent faire du télétravail » ce sont souvent les pionnières, celles qui sont le plus formalisés au niveau des processus et donc celle qui sont le plus mature pour le faire. Car les plus proches de ce qu’on l’appelle le travail asynchrone. J’y reviens plus tard.
    Ces équipes sont aussi en avance sur les autres pour tous ce qui est code review (revue des travaux d’autres équipiers), pair-programming ou mob programming (+ de 2 personnes se réunissent autour d’un écran virtuelle ou physique pour tacler un problème à résoudre ou définir une conception).

    « impossible de créer une culture à distance » moyen d’accord, souvent on dis que la culture est l’ombre de nos actes de managements en tant que fondateur. Que nos actes soient à distance ou sur un site, cela reste nos actes, nos décisions qui façonne la culture d’un groupe de personnes avec un but (ce qu’est une entreprise).
    Ensuite l’open source fait cela depuis le début des années 90. Quand je vois comment ce passe un système de votation d’un projet de la fondation apache (la plus grosse fondation open source), c’est un gros étonnement de culture même pour un tech.

    « pour les juniors je le déconseille » je suis assez d’accord, 1/ souvent les jeunes diplômés vont rechercher des phénomènes de bandes c’est la qu’ils créent leur réseau pour la suite 2/ les plus anciens vont essayer de supprimer les temps de trajets pour gérer le temps vie familiale/vie pro.
    Et oui c’est très dur pour un manager ou un tuteur de suivre les signaux faibles d’un stagiaire ou d’un jeun’ dip. De pouvoir le guider dans ce qu’il ne formalise pas. Je n’ai pas craqué le problème. Mais il y a des bonnes surprises l’année dernière avec des stagiaires et maintenant jeune embauchés qui sont arrivés en plein confinement ou l’être humain s’est adapté.

    Maintenant pour faire murir le sujet.
    Si une personne se pose la question de passer son entreprise est remote, la question est surtout :
    ===
    Es-tu prêt de passer d’une culture orale à une culture écrite, plus processé et en plus asynchrone (surtout et y compris pour prendre des décisions)?
    ===
    Si tu n’es pas prêt, il risque d’avoir une saturation des réunions (zoom fatigue) ou de créer une boite à 2 vitesses avec des employées de secondes zones qui n’ont accès qu’à une partie de l’information. Dans ce cas là, oui, je suis d’accord avec toi vaut mieux passer avec des freelances ca évitera les conflits et les désengagements.

    En résumé, 100% d’accord si en tant que fondateur ou fondatrice c’est pas ton truc, faut pas y aller. Faut être franc avec sois même et avec les autres.

    Je rajouterai que si tu veux y aller, alors il faut que tu sois prêt à adapter ta culture à une culture écrite et asynchrone (qui ne sera pas plus ou moins humaine, mais qui sera adapté au mode de fonctionnement et donc plus humains pour les équipes).

    Voiçi pour la contribution.

    Amicalement.

  2. (note pour le commentaire précédent, il avait une belle mise en page et de l’aération à la base, je peux le reposter sur instagram quand le post arrivera 😉

Répondre à Youen Chéné Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Besoin d’un break ? »

La News du Gratin

Mes dernières trouvailles,
à lire en 5 mn top chrono !

E-mail :