Les Livres du Gratin

Le Book Club du Gratin #5 – Février 2020 – Le Nom de la Rose, Umberto Eco

Laissez-moi vous donner le contexte de ce choix

 
Partie en vacances en cette fin janvier, j’ai voulu pour ce mois-ci vous proposer un roman. Un roman divertissant. Un livre qu’on commence et qu’on n’arrive plus à poser. Un « page turner » comme disent nos amis américains. Bref, un roman qui donne envie de lire et qui nous fasse réfléchir en même temps…
 
Quoi de mieux pour ce faire que de vous proposer un genre nouveau : le roman policier. Mais pas n’importe lequel ! Ce mois-ci je vous embarque au Moyen-Age, dans une brillante intrigue qui se déroule dans une abbaye et qui est menée d’un main de maître par le génial auteur italien Umberto Eco.
 
Umberto Eco est un auteur que j’ai toujours beaucoup admiré pour sa plume, son humour et son amour des lettres. Chacun de ses romans peut se lire à différents niveaux : en l’occurence ici, celui d’une intrigue policière, d’un roman historique, ou d’une réflexion sur le pouvoir de la culture. Avec ce roman magistral, Umberto Eco parvient à deux réalisations folles :
  • d’abord : redonner ses lettres de noblesses à un genre souvent décrié : le polar.
  • ensuite à nous divertir avec délice grâce à une intrigue exaltante, toute en nous faisant profondément réfléchir.
 
Car au fond Le Roman de la Rose est certes un roman policier qui nous tient en haleine par ses divers rebondissements, mais aussi et surtout une vraie réflexion contre l’obscurantisme et les préjugés…
 
Le Roman de la Rose n’est pas qu’un simple polar. C’est une ode à l’ouverture sur le monde.
 
Une phrase résume assez bien je crois la position de l’auteur sur la nécessité de distiller du doute dans nos croyances culturelles :
 
 « Je me sens peu sûr de ma vérité, même si j’y crois. »
 

Si je vous parle concrètement de l’intrigue

 
Elle se déroule  à l’époque des grandes hérésies et des plus belles heures de l’inquisition. Guillaume de Baskerville  notre héro – oui le livre est truffé de références malicieuses et ici on comprend que Umberto Eco fait un clin d’oeil au fameux Chien des Baskerville du célèbre Conan Doyle, auteur de Sherlock Holmes –  donc ce cher Guillaume de Baskerville est accompagné de son jeune élève Adso de Melk pour se rendre à un congrès dans une abbaye. Jusque là rien d’anormal. Mais quand ils l’arrivent l’agitation est à son comble : un drame vient de prendre place puisque le corps inerte d’un moine a été retrouvé mort au pied de l’Abbaye. C’est là que commence notre enquête…
 
Celle-ci va  emmener Guillaume et Adzo de rebondissements en rebondissements, durant 7 jours, découpés en 7 chapitres, et dans toutes les parties de l’Abbaye. Seule la bibliothèque, renfermant des livres sacrés, leur est interdite…
 
Je ne vais pas vous en dire beaucoup plus pour ne pas vous dévoiler les secrets de notre intrigue. Il ne vous reste plus qu’à découvrir par vous-même les mystères du Roman de la Rose. Bonne lecture à tous et à toutes !
 

Comment fonctionne le Book Club ?

Tous les 1ers Dimanche du mois, je vous dévoile le livre que j’ai sélectionné pour le Book Club.

Des livres qui suscitent la réflexion, qui étonnent parfois, ou qui nous font aspirer à voir plus grand. Quoi qu’il arrive des livres qui nous poussent à réfléchir et à devenir une meilleure version de nous-mêmes.

Vous avez un mois pour le lire et échanger avec la communauté du Gratin sur sur cet ouvrage : est-ce qu’il vous a plu ou non, pourquoi, ce qu’il a suscité comme réflexion chez vous etc.

Quand vous aurez terminé le livre donc, j’aimerais VRAIMENT avoir vos remarques ou réflexion sur l’ouvrage :

mettez-les moi soit sur mes réseaux Linkedin, et Instagram @paulinelaigneau en particulier, en me taguant avec le hashtag #LeGratinBookClub ; vous pouvez aussi directement les écrire ici en commentaire. Je compte sur vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Besoin d’un break ? »

La News du Gratin

Mes dernières trouvailles,
à lire en 5 mn top chrono !

E-mail :